À travers la construction de cette seconde phase de la P2ID sur une superficie de 40 hectares, l’Etat du Sénégal ambitionne de renforcer le potentiel économique du pays en mettant à la disposition des industriels, des espaces dédiés combinant d’une part des infrastructures et services fiscaux et non fiscaux significatifs et exceptionnels.

La P2ID cible l’essentiel des activités à fort potentiel de valeur ajoutée, non polluantes et créatrices d’emplois (industrie, artisanat, fabrication, ingénierie légère, textile et agroalimentaire).